Newsflash
Minimoni Song Daihyakka Ichimaki PDF Imprimer Email
Écrit par Gobbos   
lundi, 26 mai 2008 11:35

Minimoni Song Daihyakka Ichimaki

「ミニモニ。ソング大百科1巻」
 
mm



Aaaaahhhh Reek of Putrefaction, Carcass, le gore poussé à son paroxysme, tout est extrême dans cet album jusqu'au-boutiste :
La musique : violente, sans répit, suffocante.
L’artwork : je vous rappel que la pochette de l'album est constituée d'un montage de photos venant de morgues.
Les paroles : je ne vais pas les détailler ici, juste vous remettre en mémoire quelques titres de cet album culte comme le fameux "Genital Grinder", le magnifique "Vomited Anal Tract" ou encore le très poétique "Manifestation of Verrucose Urethra".

Bref, vous l'aurez compris, Reek of Putrefaction c'est le grindgore sans retenue et sans complexe.

Hey Mr Gob, en cliquant ici j'avais lu "Mini Moni - Song Daihyakka Ichimaki" pas "Carcass - Reek of Putrefaction" j'ai été trompé, ma confiance a été bafouée, je me sens violé au plus profond de moi

Hum... oui mais non, j'y viens, ça fait partie de ma chronique

Hein ?! tu veux dire qu'il y a un rapport entre ces deux albums ?

Effectivement...

Mais ça vas pas bien dans ta tête !?!

Oui bin, si tu me laissais faire ma chronique hein, je pourrais expliquer.

Bref, le rapport entre ces deux albums est qu'ils sont indentiques.

Il suffit juste de remplacer "gore" par "kawaï, choupi et niais". Mini Moni, et ce premier album en particulier, est un concentré de niaiseries acidulées, colorées et mignones.

De la même façon que Reek of Putrefaction, Minimoni Song Daihyakka Ichimaki est über kawaï de tous les points de vus :
La musique : ça reprend tout ce qu'il y a de plus niais dans la jpop, avec parfois quelques sonorités empreintées ça et là (nous y reviendront plus tard) et des voix de gamines.
L’artwork : aaaah, là c'est un pur délice, du rose, des lapins, des gâteaux multicolores... ça ferait passer les teletubbies pour une vidéo de gothodoom dépressifs. Et encore, ce n'est rien comparé aux clips...
Les paroles : bon, c'est chanté en japonais et, grâce à Dieu, je ne parle pas cette langue. Tout ce que je peux vous dire c'est que d'après les traductions que j'ai vu, ça ferait passer "j'ai besoin d'amour" de Lorie pour du Darkthrone. ça parle de hamsters, de téléphones qui font "ring ring", de gâteaux délicieux, de pierre feuille ciseaux ou encore de "suki suki suki suki suki suki suki" (qui veux dire aimer en japonais).


Bon, allons plus en détails dans cet album :
C'est donc de la pop jap (chantée par 4 filles de moins d'1m50 d'où le nom du groupe, il est bon de le préciser). Plus de 3/4 d'heures de pop niaise, joyeuse et mignonne. Evidemment, sur ces 48 minutes, il y à des passages plus ou moins faibles, je pense notamment à la 3ème piste "Aiin! Dance No Uta" qui est une sorte de techno-jpop sous acide (au bout de 2 écoutes successives du morceau on commence à avoir le cerveau qui coule par les oreilles), on passe ensuite par des sonorités empruntées au blues, un peu jazzy, ragga ou tango :wtf:. Evidemment, cela ne s'entend que de loin et c'est mélangé à de la pop de mauvais gout, ce qui en fait des passages dispensables de l'album. Toutefois le reste, en particulier des titres comme "Mini Hamuzu Ai No Uta", "Mini Moni Telephone Ring Ring Ring", "Mini Strawberry Pie" et "Minimoni Bus Guide" est excellent.

hey Mr Gob !

Encore toi ? kestuveux ?

bin, en fait, je comprend pas ce que tu lui trouve de bien à cet album, c'est niais et débile.

Précisément, c'est ce côté totalement décomplexé du kawaï rose bonbon qui est admirable : écouter cet album c'est comme prendre un grand bol d'ecsta le matin au réveil. On voit la vie en rose et on à envie de sautiller partout en embrassant les arbres.
Ecouter Mini Moni c'est balancer ses neurones par la fenêtre et les remplacer par de la bonne humeur bondissante (ça veux rien dire, mais je m'en fout, je viens d'écouter l'album deux fois pour écrire la chronique, donc là j'écris n'importe quoi en souriant bêtement).



Note :


01. Minimoni. Jankenpyon!
02. Minihamuzu no Ai no Uta
03. Ai~n! Dance no Uta
04. Minimoni. Hinamatsuri!
05. I Love Blues
06. Ai~n Taisou
07. Vitamin Fusoku Kaishou Koukyoukyoku
08. Haru Natsu Aki Fuyu Daisukki!
09. Suki Suki Kirai Kirai Kirai Suki
10. Minimoni. no Dekkai Tabi
11. Okashi no Machi
12. Minimoni. Telephone! Rin Rin Rin
13. Chiccha na Chiccha na Onna no Ko
14. Mini. Strawberry Pie
15. Ohayousan ~Mata Ashita no Uta~
16. Minimoni. Bus Guide

Durée totale : 48.54min

Label : Zetima, 2002
Mis à jour de ( lundi, 26 mai 2008 13:18 )