Newsflash
Rise to Ruin - Iron Youth PDF Imprimer Email
Écrit par Xarion   
mercredi, 04 juin 2008 20:36

Découvert par le plus grand des hasards, Rise to Ruin fait figure pour moi le meilleur nouvel espoir de 2008. Ce premier EP est un concentré de bonnes choses et surtout de talent pur et dur, offrant au groupe un avenir radieux, du moins je l’espère.

Il n’est pas question ici de musique ambiancée, d’atmosphère, d’émotions. Non, uniquement du riff et encore du riff. Rise To Ruin balancent du thrash moderne et direct en plein dans la face, de la première à la dernière note. Iron Youth est introduit par une plage au piano, clairement le calme avant la tempête. Là-dessus arrive le morceau phare qui tient l’EP à lui tout seul, « Harbringer of Demise » : des riffs variés en béton armé, une voix virile et mélodique à la fois, bref tout y est. Le grand moment de la chanson se trouve dans son break mélodique à deux guitares, qui se construit sur fond de couple basse-batterie et qui ouvre un solo bien senti, technique puis planant, pour enfin réintégrer la chanson. Là-dessus s’aplatit un gros riff rouleau compresseur en mid-tempo qui termine la chanson.

Mais après avoir suscité le vif intérêt de l’auditeur, le groupe remet le couvert avec « Iron Youth », la chanson titre qui débute avec un riff de tueur. Finalement le tout se fait groovy avec l’apport du chanteur, le morceau devient donc extrêmement lourd et puissant. Rise To Ruin démontre un talent de composition imparable, une véritable science du « riff qui tue ».

Dernière chanson « studio » de l’EP, « Indictment » mène le dernier assaut de bien belle façon. Une entrée en matière à cent à l’heure puis encore cette transformation vers quelque chose d’ultra groovy, accentué par les lignes de chant du frontman, le tout amenant un refrain sur grattes mélodiques et paroles à reprendre en cœur.

Pour conclure l’EP, une chanson live, « Rot Gut Whiskey », plus simpliste au niveau des riffs, mais assez brise-nuque, et possédant un solo assez hallucinant.

Bon alors d’accord c’est un EP autoproduit, mais alors quelle production massive ! Tout sonne fort bien, des grattes au son massif à la batterie juste bien en place, bref une sacrée performance.

Voilà donc une bien belle surprise, un groupe qu’il faudra suivre de prêt et dont j’attends personnellement le premier album avec grande impatience !

Tracklist :

01. The Quiet

02. Harbringer of Demise

03. Iron Youth

04. Indictment

05. Rot Gut Whiskey (live)

Mis à jour de ( jeudi, 09 avril 2009 21:15 )